Time Keepers : The Story

Forum sur ma new fic
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 11: Une promesse au Printemps....Le commencement de la fin ~Les ténèbres arrivent~

Aller en bas 
AuteurMessage
Tsukimi Hoshino
Admin
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 25/07/2011

MessageSujet: Chapitre 11: Une promesse au Printemps....Le commencement de la fin ~Les ténèbres arrivent~   Mer 14 Mar - 8:13

Chapitre 11 : une promesse au Printemps….Le commencement de la Fin

Deux semaines après l’empoisonnement de Kazuya, Nous avions eu une accalmie au niveau des attaques de nos ennemis. Mais Bara agissait de plus en plus bizarrement. Elle était tout le temps en retard, elle n’écoutait pas en cours. Elle était distraite et bavarde, mais on voyait bien qu’elle avait la tête complètement ailleurs… N’osant pas faire part de mes inquiétudes aux filles, j’ai fini par me rendre au bureau de mon père. La secrétaire m’apostropha me demandant si je venais voir mon père et que si c’était le cas, il ne s’était pas présenté au bureau depuis trois jours. J’ai marqué un arrêt et je l’ai regardé avec des yeux emplis d’inquiétude. Je suis repartie à l’extérieur du bâtiment, et je l’ai harcelé de messages et de coups de fil…

Alors que j’essayais de trouver Kazuya dans les lieux qu’il avait l’habitude de fréquenter depuis son retour, j’ai marqué un second arrêt quand j’ai aperçu Bara au bras d’un individu que j’avais déjà vu par le passé. Il s’agissait de l’homme qui avait happé l’attention des filles de la Fac, dont celle de Bara qui était complètement tombée sous son charme. Mais là, Kagome allait vraiment lui souffler dans les bronches, elle était à son bras…Je me suis planquée derrière un mur, et je les ai épié…Ils avaient l’air de bien s’entendre, et ce que je pouvais dire c’est qu’ils faisaient un joli couple, mais ce type était bizarre…Quand ils me sont passés devant, j’ai pu distinguer l’ombre de Sari qui suivait sa maîtresse avec grande inquiétude.
J’ai senti mon téléphone sonner, et sans regarder le numéro, j’ai décroché en prononçant le nom de « père » mais ma surprise fut d’autant plus….horrible…

« Mademoiselle Hoshino-Crawford ?... Ici l’hôpital Juuban, au centre-ville….Nous vous appelons pour vous informer que vôtre père a été interné d’urgence après avoir eu un accident…Pouvez-vous venir s’il vous plait ? »

Je suis restée en silence pendant de très longue minute, et je leur répondis que j’arrivais… J’en avais des frissons, ce n’avait pas suffi à nos ennemis de m’enlever Ariake ? Ils comptaient aussi m’enlever mon propre père…. J’ai envoyé un message à Kazuya rapidement, tout en courant vers l’hôpital qui était à quelques centaines de mètres…Je n’ai pas eu de réponses, et je suis arrivée à l’hôpital en tremblant et complètement essoufflée… Mon père était debout devant l’accueil, apparemment en train de négocier sa sortie plus tôt que prévu. Je l’avais laissé quatre jours auparavant, en pleine forme, mais complètement débordé. Et là il venait d’avoir un accident, mais il était vivant… Kazuya arriva au même moment et me prit dans ses bras.
Kaz : apparemment il va pas trop mal…

Je me suis retournée et je lui ai souri en acquiesçant, je me suis rendue près de lui et je pus entendre le motif de la discorde…
Peg : je ne vous demande pas de me laisser sortir maintenant, mais dans deux mois non plus ! Il est hors de question que je reste une nuit de plus ici !

« Monsieur Pegasus , on ne vous demande pas votre avis, le médecin a dit trois jours, ce sera trois jours, après vous voyez avec lui ! »

Mon père avait l’air soudainement épuisé, et surtout lassé de s’adresser à quelqu’un qui ne cèdera pas. Il remarque finalement la présence de Kazuya plus la mienne. Il regarde d’abord Kazuya, avant de poser son doux regard sur moi, et sans un mot, me prendre dans ses bras.

Peg : Ma petite princesse…Ne t’en fait pas, je vais m’en remettre rapidement…

Il lança un regard qui voulait dire beaucoup à la secrétaire avant de repartir en direction de sa chambre, suivi de près par une infirmière qui le laissa se recoucher, en l’aidant un peu, même s’il avait refusé son aide et qu’il n’était pas complètement incapable. L’infirmière sortit, limite en faisant la tête et mon père se tourna vers moi et m’invita à m’asseoir sur le lit, il connaissait ma question, et il me raconta ce qui s’était produit…

Pendant ce temps Bara était à la terrasse d’un restaurant branché avec Seito…Elle n’arrivait pas à décrocher ses yeux des siens et vice-versa. Seito était à se demander, pourquoi il n’arrivait pas à agir, pourquoi il n’arrivait pas à jouer avec elle. Son regarde améthyste l’avait complètement désarmé, pourquoi ? Il n’était pas humain, il n’était pas censé ressentir de la chaleur dans son cœur, vu qu’il n’était pas censé en avoir un… Mais cette fille était en train de le changer… Dangereusement… Il devait s’en éloigner pour aujourd’hui….et vite ! Grâce à ses pouvoirs, il fit sonner son portable, et fit mine d’avoir une importante conversation avec un de ses fournisseurs. Quelques minutes après il revint et s’excusa comme un gentleman de ne pas pouvoir rester plus longtemps, mais que sa limousine était à sa disposition pour la déposer où elle le souhaitait. Evidemment, c’était le rêve pour Bara qui avait toujours voulu une promenade en limousine. Cela serait sans l’homme qui faisait battre son cœur, mais elle pensa qu’elle devait être patiente…. Puis elle monta avec lui dans sa limousine et descendit devant sa pseudo entreprise et laissa Bara en déposant un très chaste baiser sur les lèvres de la jeune fille, scellant sans le savoir, son lien avec la jeune blonde. Elle le regarda s’éloigner tandis que la Limousine redémarra en direction de son appartement.

Je restai avec mon père jusqu’à la fin de l’après-midi, discutant des derniers évènements et des évènements à venir. Puis je suis repartie après un coup de fil de Hazuki, qui nous demandait de venir à son appartement, qu’il y avait « comme un problème ». Il me fut difficile de le quitter, mais il me dit de ne pas m’inquiéter pour lui, que je pouvais partir, mais en étant très prudente, qu’il y avait quelque chose d’anormale qui était en train de se produire… Je suis partie en courant, et Loukass me rejoignit et m’invita à monter sur son dos, je fus surprise mais je me suis exécutée, Loukass alla beaucoup plus vite que moi, et en quelques minutes, de toit en toit, nous sommes arrivés devant l’appartement de Hazuki, en même temps que Kazumori et Kagome. Pyro descendit de la voiture et alla directement en direction de la porte, suivie par Loukass, moi et les deux autres…Bolt et Hazuki nous ont accueilli et nous ont demandé de rentrer rapidement. Les loups se mirent dans leurs coins tandis que nous étions assis autour d’une table… Kazumori fut le premier à parler :

Kazm : Bon, pourquoi on est là ? tu nous as dit que c’était urgent !

Kagome regarda Hazuki, elle semblait vraiment très anxieuse et tendue. Je lui ai adressé un sourire et j’ai dit.

Tsuki : eh…calmes toi, on est là maintenant, vas-y racontes, et prends ton temps !

Hazuki sembla plus détendue et commença à nous expliquer :

Haz : Je suis désolée de vous avoir tous……..fait venir….

Gros silence quand Hazuki remarque que Bara est en retard…

Kag : *soupir* Mais qu’est-ce qu’elle a depuis quelques temps la blondinette….

Le carillon de l’entrée sonne, et Bara rentre en courant d’air en s’écrasant d’excuses. Sari rentre tranquillement et dit à Bolt qui était à l’entrée : « Elle était avec Seito…Le temps qu’elle rentre et voit le message elle était à la bourre…. ».Bolt soupira et fusilla Bara du regard et dit « Pffff….l’heure est grave mais pas assez pour qu’elle rentre plus vite ! »

Hazuki *reprit* J’écoutais les informations de la fin d’après- midi quand ils ont fait un flash spécial…J’ai réussi à le retrouver sur le net…Je pense que les images parleront d’elles-mêmes…

Elle alluma la télévision, elle se connecta à son ordinateur et lança la vidéo…

« Des évènements sans précédents ont lieu aux quatre coins du Monde, par exemple l’Egypte se retrouve sous des mètres de neige, et l’Alaska connaît sa première vraie sècheresse depuis des centaines d’années. Mais elles ne sont pas les seules contrées touchées, L’Europe connait un froid polaire et des pluies diluviennes, les forêts amazoniennes sont inondés et l’Amazone après une crue dévastatrice, s’est transformé en lac gelé. Plus alarmant encore, notre envoyé spécial à la NASA nous en parle. *changement de voix et de lieu* Le soleil est parsemé de tâche noir qui sont en train de grossir à sa surface, dans quelques semaines tout au plus, le soleil sera recouvert d’un voile noir, plongeant la Terre dans la nuit pendant une durée indéterminée…Ah ! on m’apprend à l’instant que le premier pays à être touché par cette nuit sera le Japon, car leurs journées sont celles qui raccourcissent le plus…Nous vous informerons des nouvelles d’heure en heure…Nous prions la population du Japon de ne pas céder à la panique et de suivre les instructions de l’armée… »

Un silence de plombs s’installa dans la pièce, je regardais la télévision avec des yeux appeurés, Hazuki nous regardait quelque peu ennuyée, Kazumori prit Kagome dans ses bras, Loukass et Tiger se levèrent et montèrent sur la table et hurlèrent dans nos esprits.

Tig : C’est quoi cette inactivité ! Ils ont dit que tout venait d’ici ! Je suis sûr que ce sont nos ennemis qui essaient d’affaiblir la Terre ! On doit agir !

Louk : On ne peut pas rester ici ! Nos ennemis sont ici, je le sens ! Il faut aller les combattre !

Sari : *monte sur la chaise de Hazuki et ajoute* Ils sont tout proches…. Ils essaient d’accélérer le processus, il nous faut y aller…

Je fus la première à me lever et à parler de la même manière, je réussis à les convaincre d’aller se battre ! Nous sommes allées en direction du parc…A peine arrivées, nous étions déjà encerclées.

Kagome : Bon là je crois que c’est une déclaration de guerre non ? Moi je ne vais pas me défiler, ils ont besoin d’une bonne leçon ; Volcano, Give me Power !

Hazuki : *soupir et fait craquer ses doigts* Je suis d’accord avec Kagome, la nuit tombe trop vite, on va remettre la lumière ; Atmos, Give me Power !

Bara : *passe sa main dans ses cheveux blonds et sourit* Vous voulez vous faire massacrer…Très bien, j’étais de bonne humeur avant que je vois vos têtes d’abrutis ; Sylvestra, Give me Power !

Tsukimi : Comme si détraquer les climats ne vous suffisaient pas, il faut en plus que vous fassiez tomber la nuit plus vite ! Submarina Give me Power !

Kazumori : *sort son Katana, et le vent souffle dans son imperméable* Vous ! Vous allez le regretter, il ne fallait pas s’attaquer à la Terre !

Tout le monde était prêt…On aurait pu croire que les loups avaient fui, mais ils étaient partis chercher Kazuya, mais ils allaient avoir à combattre en chemin…

Pendant ce temps, une boule de feu se dirigeait vers le parc. Les filles combattaient courageusement, et lorsqu’elles crurent que les ombres avaient été vaincues, elles se sont rassemblées en une seule, le combat allait être plus que difficile.

Bara commença à se mettre en colère, car elle n’était pas d’humeur à assister à ce type de petit jeu sans fond, le seule problème était que la créature, arrivait à prévoir ses mouvements et à les contrer…

Bara : *sort ses griffes* Sylvestra, Forest Slash !

Mais l’attaque ne l’a à peine effleurée et elle retourna l’attaque contre la gardienne sylvestre qui reprit son apparence humaine. A plusieurs reprises, elle essaya de se transformer à nouveau, mais en vain. Hazuki, voyant ce que le monstre avait fait à son ami, déclencha un orage sans précédent Et déchaîna les éclairs sur l’ombre qui en une fraction de seconde retourna les foudres en une tornade contre leur créatrice, cette dernière au sol et de nouveau humaine. Je regarde Kagome on l’attaque toutes les deux en même temps, mais l’Ombre ne semble pas être gênée.

Kagome : *voyant que la créature veut en découdre avec ses deux étudiantes humaines, fonce vers le monstre et tente de lui détourner l’attention avec son Boomerang* Eh l’affreux ! Volcano, Phoenix Boomerang !

D’un coup de ce qui devait ressembler à une queue renvoya le Boomerang que Kagome évita mais un second coup de queue l’envoya contre le tronc d’un arbre. J’étais de plus en plus furieuse, mais au moment où un coup de queue s’apprêta à frapper mes deux amies redevenues humaines, une tempête très puissante fit reculer le monstre, et devant les filles venaient d’apparaître Kazuya ; Il se retourna, et d’un regard plus dur que le fer, il fusilla des yeux les filles en les sommant de s’éloigner. Premier refus de la part de Hazuki qui fut finalement tirée vers l’arrière par Bara… Kazuya fit face de nouveau au monstre, et dessinant un symbole avec ses mains il envoya une tornade concentrée vers le monstre qui la brisa d’un coup de patte. La nuit tombait, le combat était de plus en plus dur, et l’Ombre avait de plus en plus de forces, et des petits monstres étaient apparus pour protéger leur boss…

Kagome, Kazuya et moi, nous n’arrivions plus à suivre le rythme du combat qui s’accélérait de plus en plus… Kagome après une dernière attaque, reprit sa forme humaine, à bout de force, et fut forcée par les loups de battre en retraite. L’aide des loups fut fort précieuse, jusqu’au moment où ils se firent tous enfermés dans la même cage et dès qu’ils essayaient de passer les barreaux, ils se prenaient une grosse décharge électrique…Les loups grognaient mais ils étaient impuissants. L’Ombre riait aux éclats…Ce rire me tapait sérieusement sur le système…Et je n’étais pas la seule…

Kazumori, se battait, épée au poing, mais soudain, sa propre lame du vent, une de ses attaques les plus meurtrières se retourna contre lui sans raison apparente, le faisant hurler de douleur tandis qu’il se faisait lacérer tout le corps par une lame invisible. Il retomba lourdement au sol, inconscient, et Kagome se montra en hurlant et le prit dans ses bras, larmes aux yeux…

Kag : Non…Je t’en prie Kazumori…Réveilles toi ! Ce n’est pas drôle, ne meurs pas !

Le jeune homme toussa, et gémit de douleur en ouvrant des yeux mi-clos, et sourit à Kagome, il lui murmura un « je t’aime, je ne t’abandonnerai jamais mon amour… » avant de tomber dans une sorte de coma… Kazuya entra dans une rage dévastatrice, et décida de se battre seul contre le monstre. Mais je ne l’entendais pas de cette oreille, et je l’ai rapidement rejoint. Mais malgré que nous nous relevions à chaque coup, nous ne pouvions pas gagner. Nous ne perdions pas espoir, même si à cet instant nous étions au sol, sans possibilité d’action. Nos corps refusaient de bouger…

Kazuya attrapa ma main et me sourit…Quelque chose me faisait penser qu’il n’avait pas dit son dernier mot et alors que l’Ombre voulu nous engloutir, un feu étincelant brûla grièvement une partie de la créature. Un jeune homme, ailes rouge grandes ouvertes, les mains semblant incandescentes, les cheveux noirs, de magnifiques yeux bleus, un marcel noir en dessous d’un t-shirt rouge et un jeans avec des baskets.

? : Sbires du Mal Temporel, tu n’as pas ta place dans ce monde, pars, et ne reviens jamais. Je te laisse une chance de continuer à exister, si tu choisis de combattre…Tu disparaîtras !

Kazuya se releva difficilement, et me supporta dans ses bras…Il regarda vers le ciel et il avait un petit sourire en coin.

Kaz : Tu en as mis du temps Hisho !

Le monstre fit mine de partir laissant le temps à Hisho de se poser, de prendre Kazumori dans ses bras, et l’emmener un peu loin. Kagome le regarda avec méfiance, et il repartit vers nous en souriant.

Hisho : J’aime bien me faire attendre…Ca augmente le suspense !

Kazuya soupira et me regarda, il me présenta en tant que Tsukimi mais Hisho coupa net.

His : La nouvelle Elue de Submarina…Je vois… Hisho Wan, pour vous servir Submarina Keeper!

Il fit une légère révérence, et alors que Kazuya allait le taper amicalement, le monstre était en train de charger vers eux…Je me suis retirée des bras de Kazuya, j’ai fait un pas en avant et je me suis concentrée et une aura bleue m’entoura. Hisho fit un pas en arrière, me regardant avec surprise… Kazuya me regarda et fit face au monstre en ouvrant ses ailes et prenant un peu de hauteur, suivit de près par Hisho… Kagome, Bara et Hazuki, étaient à l’hôpital, attendant des nouvelles de Kazumori dont l’état s’était aggravé…

Mon glaive réapparut de nouveau, il était beaucoup plus grand et beaucoup plus travaillé qu’avant… Il se mit à briller d’un éclat de saphir et s’enroba d’une sorte gerbe de glaces. Kazuya fut le premier à attaquer, suivi par Hisho et enfin moi, qui avait acquis une nouvelle attaque.

Tsu : Submarina, Polar Sword Freezing !

Les trois attaques combinées donnèrent une espèce de cyclone argenté qui pourfendit l’Ombre qui fut traversé par des rayons de lumière, et qui se dissipa vers le ciel, mais la phrase qui allait se faire entendre allait nous glacer le sang.

« Beau travail Keepers… Vous avez condamné la Terre à vivre dans des ténèbres totales… Vous m’avez évité de le faire…. Bientôt toute sorte et toutes formes de vie vont être anéanties par un froid polaire, à cause de l’absence du soleil… Tout ça, grâce à vous… Et bientôt…L’artefact ultime sera à moi, et personne ne pourra plus m’arrêter… Même pas vous, maudites bipèdes… Hahahahaha ! »

En effet, depuis quelques minutes, le ciel était recouvert d’un brouillard noir, et la température n’arrêtait pas de descendre, bientôt, les arbres, les fleurs et certains bâtiments furent pris dans la glace qui se formait.

Hisho : Il ne faut pas rester là… Rejoignons les autres…Mais avant il faut que je te parle Kazuya…

Kazuya : *descendant lentement vers le sol et me prit dans ses bras et ferma les yeux respirant doucement le parfum de mes cheveux, et lui répondit* Pas maintenant Hisho…

Kazuya me prit dans ses bras et décolla vers l’hôpital. Hisho soupira et le suivit… On arrivait tout juste à l’hôpital que Kazuya me demanda de l’attendre à l’intérieur. J’ai acquiescé un peu inquiète. Kazuya se retourna vers Hisho en lui demandant ce qu’il y avait.

His : Tu ne le sens pas ? Elle arrive… Zaïa est sur le point de se réveiller… Le combat pour la sauvegarde de l’univers est sur le point de se reproduire… Comme autrefois, le Mal Temporel va devoir se battre contre la Princesse du temps et de l’espace…

Kaz : *il regarda attentivement Hisho et répondit* Je le sais…D’où notre présence… Quand Koschei va revenir, le combat final sera imminent…Beaucoup de gens vont mourir, mais nous ne pouvons pas faire autrement….

Hisho : *passe la main dans ses cheveux déjà en vrac* J’espère que les Keepers, et leurs adjuvants sont prêts à mourir…

Kaz : *hurle* Je t’interdis de dire ça ! Chaque combat est différent, tu l’as oublié ?!? Pfffff…

Avant que Hisho ne puisse répondre, Kazuya avait déjà filé à l’intérieur du bâtiment. Il s’arrêta devant l’horloge et lu 7.30 am…Sept heures trente du matin, et il fait toujours nuit ? Akuma n’avait pas menti…le jour ne se lèvera plus sur Terre, avant que ce combat pour la sauvegarde de l’Univers ne soit finie…

Les jeunes gens apprirent au même instant que Kazumori était dans le coma… Ils avaient déjà une personne en moins pour le combat final…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://time-keepers.forumgratuit.org
 
Chapitre 11: Une promesse au Printemps....Le commencement de la fin ~Les ténèbres arrivent~
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stravinsky - Le Sacre du printemps
» Stravinsky - Le Sacre du printemps
» John Butler Trio aux Printemps de Bourges
» Un peu de bonne humeur, le printemps arrive...
» Le printemps est arrivé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Keepers : The Story :: LA FANFICTION DES TIME KEEPERS :: La Fanfiction - Les Chapitres :: Saison 1-
Sauter vers: