Time Keepers : The Story

Forum sur ma new fic
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 12 : Les Ténèbres à la Recherche de l’arme ultime ~ Le déploiement de l’armée du Bien.

Aller en bas 
AuteurMessage
Tsukimi Hoshino
Admin
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 25/07/2011

MessageSujet: Chapitre 12 : Les Ténèbres à la Recherche de l’arme ultime ~ Le déploiement de l’armée du Bien.   Jeu 14 Juin - 16:02

Les heures passent, le soleil ne se lève toujours pas… Hazuki regarde par les portes d’entrées de l’hôpital : la ville se vide, l’hôpital aussi… L’armée a été déployée en quelques heures afin de procéder à l’évacuation des villes vers les montagnes en cas d’un Tsunami. Bara quant à elle, essaie de joindre Seito, mais rien à faire il ne répond pas, elle se met à tourner comme un lion en cage, mais elle fut stoppée par Hisho, qui la dévisagea du regard.

His : Sylvestra, tu le reverras bientôt, mais cet homme est dangereux tu dois t’en méfier !

Bara le regarda d’abord sans comprendre, puis d’un coup, elle tilta, il parlait en mal de son Seito, de l’homme qu’elle aime… Elle le fusilla soudainement du regard et elle se débarrassa de son d’un revers violent du bras et elle dit avec des flammes dans les yeux.

Bar : Peu m’importe ! Tout ce que je veux c’est qu’il aille bien, et je t’interdis de le juger sans le connaître !!! Je l’aime ok ?, tu es content ! Maintenant Fermes-la !

Bara s’éloigna rapidement, en rage… Mais sa rage disparut quasiment quand elle vit Kagome assise, se retenant de pleurer, serrant les poings sur les genoux, le regard enflammé dans le vague… Bara s’asseoit à côté d’elle, et Kagome ne réagit pas tout de suite, regardant tout d’abord la porte des Soins Intensifs où Kazumori avait été interné à la suite de ses trop nombreuses lacérations sur le corps… Puis Kagome sentit qu’on la prenait dans des bras, elle regarda avec un des yeux perdus, la jeune blonde qui l’avait prise dans ses bras. Immédiatement elle éclata en sanglots répétant encore et encore qu’elle ne voulait pas perdre le seul homme qui l’avait aimé et prise telle qu’elle était…

Kazuya, Pegasus et moi, de notre côté on essayait de comprendre ce qui se passait. Et surtout qu’est-ce qu’on devait faire pour que le soleil réapparaisse enfin. Nous nous étions mis près de la cafétéria de l’hôpital et Pegasus nous avait rejoint, s’étonnant que l’hôpital soit aussi vide de ses patients et s’étonnant encore plus de l’absence de lumière à l’extérieur à presque 9h du matin…

Kazuya : Nous n’avons pas 50 solutions… Il faut trouver notre ennemi et le réduire à néant…

Tsu : Moi je veux bien Kazu, mais…. On a aucune idée du lieu où il se cache, ni comment il passe de son monde au nôtre… Le seul qui aurait pu nous aiguiller là-dessus a disparu !

Pegasus : Personnellement…. Je pense que si nos ennemis ont plongé la Terre dans les Ténèbres, c’est une diversion…. *voyant qu’il se préparait une série de questions, Pegasus enchaîna* Je m’explique, Je pense qu’ils sont à la recherche de cette Zaïa… Cette déesse de l’espace et du temps que Toki recherchait et priait de revenir avant de disparaître lui-aussi…

Kazuya garda le silence, et se leva sans un mot… Lui il savait, il savait ce que Akuma attendait… Ce qu’il voulait… A ce moment-là, Kazuya ne souhaitait qu’une chose, c’était qu’après ce combat final qui approchait à grands pas, les nouvelles Keepers auraient du temps pour elles et leurs familles… Il espérait également, ne pas perdre sa Tsukimi une nouvelle fois…. Et il espérait que les deux anges manquants ne tarderaient pas à se montrer, pour permettre aux deux camps de se battre à peu près à forces égales… Mais si Akuma s’emparait de l’arme finale… La défaite était inéluctable… Il prit quelques grandes inspirations et rentra tel un boulet de canon dans le hall de l’hôpital et vint d’abord près de Bara et de Kagome…

Kaz : Kagome, tu sais très bien que Kazumori s’est battu alors qu’il connaissait les risques que cela importait… Et il se battra très bientôt de nouveau à nos côtés, c’est un battant, et pour rien au monde il ne voudrait manquer le combat final… ET toi Bara, Tu as une petite sœur brillante, une famille unie, tu ne dois pas baisser les bras, tu as trop à perdre dans cette Guerre…

Kagome leva les yeux vers Kazuya… Il venait de démarrer le rallumage de la flamme combattive et de l’espoir qui avait toujours brûlé en elle… Depuis ce jour, où elle n’avait pas pu sauver cette fille, qu’elle considérait comme la sienne… Depuis ce jour, où elle avait survécu après un incendie, et pas cette gamine qui devait avoir l’âge de Tsuya, la sœur de Bara à l’époque.… Kagome soupira et se releva, se libérant délicatement de l’étreinte de Bara, et allant fumer une clope à l’extérieur, regardant la fenêtre de la chambre des soins intensifs où se trouvait son bien aimé…

Bara dévisagea Kazuya, et elle serra les poings, elle devait se battre certes, mais pas uniquement pour sa famille… mais pour Lui… Elle voulut dire quelque chose d’autre… Mais elle n’ajouta rien, Kazuya était déjà parti, vers Hazuki qui était à la fenêtre… Bara se leva et regarda la fenêtre… Pourquoi se battait-elle ? Pour qui ? Pour quelles raisons… Des souvenirs lui revinrent en mémoire… Son vrai père… Cet homme qui était parti sans un mot, un soir d’Octobre 1997 et qui lui manquait terriblement… Oui elle se battait pour le retrouver et savoir pourquoi il les avait abandonnés…

Kazuya s’approcha prudemment de Hazuki, cette dernière lui sourit… Il dit :

Kaz : Hazuki, je sais qu’il te manque… Mais tout comme Tsukimi, il faut que tu continues à vivre… Et que tu aimes de nouveau… Ariake…. Etait le centre du monde pour Tsuki, et elle a perdu un de ses piliers… Mais je l’admets, quand je suis revenu, et que Ariake est mort dans ce crash, j’ai voulu qu’elle s’appuie sur moi, mais… Cela s’est fait tout seul… Elle a repris goût à la vie… Et regardes-la attentivement… Elle est plus épanouie… Toi aussi, tu peux arriver à ce résultat, mais il faut que tu le veuilles vraiment…

Hazuki perdit son sourire… Oui, Tsukimi avait été plus courageuse et plus tenace qu’elle… Elle était plus jeune qu’elle et pourtant elle avait été plus forte… Hazuki grogna silencieusement et serra les poings elle aussi… Pour qui elle devait se battre, qui devait-elle rendre fière ? Sa grand-mère, sa seule famille… Chidori Kioino… Sa mère était morte d’un Cancer et son père elle ne l’avait jamais connu… Oui, elle se devait de redevenir heureuse… Son regard se posa sur Hisho… Lui ? Il venait juste d’apparaître de nulle part, et elle l’avait déjà dans sa ligne de mire… Pourquoi ? Kazuya sourit en coin en voyant les yeux de biche que Hazuki faisait à Hisho. Il s’approcha de moi et me prit la main me demandant de me lever, Pegasus se leva d’un coup, me voyant me lever, mais il se rassit presque immédiatement après…

Kazuya me prit à part et me dit…

Kaz : mon tendre amour…. Je sais que ça doit te faire bizarre de m’entendre parler ainsi, surtout devant tant de monde, même si c’est en quelque sorte notre famille… Tsukimi… Tu es la seule à pouvoir rallumer la flamme de combat qui brûle en eux… L’incident qui est arrivé à Kazumori et la puissance du démon qu’on a du affronter a calmé tout le monde…

?: Mon tendre amour ? Kerps ! Tu as changé Windy…

Tout le monde leva la tête vers le balcon situé au premier étage. Un homme au teint hâlé, les cheveux longs argentés, des yeux gris étincelants… Habillé simplement d’un pantalon slim noir brillant, d’une chemise bleue et d’une veste chic blanche nous regardait et souriait, amusé par la scène… Il passa au-dessus de la rambarde et atterri sans encombres aux pieds de Kazuya et moi… Je l’ai regardé quelques peu troublée… Hisho fut le premier à venir vers lui avec un sourire entendu… Le jeune homme aux cheveux argentés toisait tout le monde d’une manière fort hautaine ce qui avait le don d’agacer prodigieusement mon père…

His : Ginga, tu en as mis du temps !!! Ca fait un moment que je sens ta présence où étais-tu ?

Gin : *avec un large sourire amusé et entendu avec celui de Hisho* Je levais une armée… à ma manière…

Il se retourna, là devant nous, Kazumori, debout, encore un peu sonné, mais vivant et conscient… Comment était-ce possible ? Qui était ce type qui était venu de nulle part et qui l’avait ramené parmi nous ? Kagome ne se posa pas la question… Elle arrivait de l’extérieur, et lorsqu’elle leva les yeux, son tendre amour se trouvait là, devant elle, boitillant,avec des cicatrices bénignes sur le visage, mais debout et conscient… Elle se frotta les yeux plusieur fois, avant de se blottir contre lui délicatement en larmes.

Kag : Kazumori…. Toi, en vie… Debout… Oh……… Je t’aime mon ange !

Kazumori qui revenait doucement d’un long sommeil, regarda la jeune femme qui venait de se blottir contre lui. Soudain, c’est le déclic, il la prend dans ses bras et caresse ses cheveux roux, il sourit et dit.

Kazm : Je vais bien… Aussi bien que je puisse être après ce que je me suis pris…. Je suis là pour me battre avec toi… Avec vous tous !

Tout le monde approcha autour de nous, le sourire aux lèvres… Je n’allais pas avoir besoin de les encourager, le retour de Kazumori l’avait fait beaucoup mieux que moi… Nous avons formé un cercle, et nous avons posé nos mains les unes sur les autres, nous promettant de nous battre jusqu’à la mort pour protéger la Terre et la sauver d’un destin bien sombre…

Pendant ce temps, dans le Vortex du temps… Akuma a tout vu, tout entendu… Du moins ce que Seitu prépare… Cette blondinette lui avait fait perdre la tête et l’avait écarté de son but initial, la destruction de toute action contre lui, en gros toute forme qui défend le Bien, la justice… Tout ce qui l’exècre le plus au monde… Pour éviter toute trahison possible, il réunit son conseil du Kuragari no Sekai (monde des ténèbres) qui lui conseilla de l’éliminer, après lui avoir fait cracher ses infos sur ses ennemis. C’est alors qu’Akuma, sous sa forme démoniaque, demanda à Seitu de se présenter devant lui… Il apparut sous sa forme démoniaque et lui donna toutes les infos que son maître voulait savoir. Il informa son serviteur, qu’il voulait qu’il aille lui chercher un artefact, caché quelque part en ville, ce qui lui permettrait de s’approprier les pouvoirs de Zaïa et ainsi asseoir sa domination sur l’univers, qui deviendra bientôt plus noir que l’obscurité lui-même… Seitu se mit directement en route, promettant à son maître de lui ramener cet artefact. Une fois parti,

Akuma envoya un de ses autres généraux, l’annéantir dans la plus grande discrétion…

C’est alors que sa téléportation le mena directement devant l’hôpital… Pourquoi ? se demanda t-il… Mais quand il vit à travers la vitre Bara, il sentit ses joues le brûler… Il sentit comme une douce chaleur dans sa poitrine… Il se planqua derrière un mur, pour essayer de comprendre ce qui lui arrivait… Pourquoi cette fille lui faisait un tel effet…. Pourquoi cette humaine, l’ennemie de son maître lui faisait battre un cœur qui n’était pas censé exister… Pourquoi encore… Des souvenirs lui revinrent en mémoire, il sentait que ces souvenirs lui appartenaient mais lui semblaient provenir d’une autre vie… Si lointaine… Il apprit alors, qu’avant de devenir Seitu… Il était un humain… Qui avait été tué par un monstre et en était devenu un… Il s’écroula sur les genoux, et regarda une flaque qui était un miroir, il se regarda attentivement, ses yeux rouges apparurent et il se plaqua contre le mur, comme s’il avait eu peur… Il était essoufflé, pétrifié par ce qu’il était…. Alors qu’il voulut regarder de nouveau vers la porte de l’hôpital, il sentit une attaque lui arriver dessus. Attaque qu’il esquiva au dernier moment avant de regarder son assaillant qui voulait haut dans le ciel… Une femme !

Set : Kuraiko ! Tu n’as rien à faire ici, c’est ma mission !!!!

La femme qui ressemblait aux premiers abords à un vampire avec la peau noire, ricana d’une manière forte incommodante et terriblement démoniaque, ne dit rien, et l’attaqua de nouveau, attaque qui cette fois toucha sa cible. Seito, blessé, hurla de douleur, son épaule était brûlée comme par de l’acide… Bara entendit quelqu’un hurler alors qu’elle était avec les autres. Doucement elle se dirigea vers l’extérieur, et cachée derrière une pierre, elle ne put qu’assister au spectacle horrible qui se jouait devant elle… Elle grimaça de colère et courut vers la femme-monstre qui attaquait son bien-aimé.

Bar : EH L’AFFREUSE !!! TU TOUCHES, TU ES MORTE !!! SYLVESTRA GIVE ME POWER !!!

Seito ne put croire à ce qu’il voyait, Bara, la femme qui lui faisait chauffer ses joues et son cœur, était belle et bien Sylvestra Keeper, la gardienne de la Nature ! Il se releva difficilement, et alors qu’il allait essuyer une autre attaque de la part de la vampire, Sylvestra se mit devant lui et attaqua avec son « Forest Slash ! » qui surprit la femme vampire.

Kur : Une keeper ? Intéressant Seitu…. Tu t’es entichée d’une humaine ! Tu es tombé bien bas ! Hahahahaha !

Bara le regarda avec un air interrogateur, et Seito évitait de croiser son regard…

Kur : Alors Seitu… Tu te décides ? Jvais te faire parler !

Sans que Bara puisse calculer, un tentacule puis deux, puis trois… Elle ne put éviter la quatrième qui se saisit d’elle par la cheville et la soulèva haut dans le ciel avant de rapidement la rabattre contre le sol, l’enfonçant dans un cratère, tellement que le choc était violent… Bara n’avait plus la force de se relever… Elle entendait vaguement ce qui se passait dans la réalité, mais elle ne pouvait plus bouger ni ouvrir ses yeux. Elle sentait que son assaillante se rapprochait, mais une énergie dévastatrice interpella le peu d’intention qui lui restait… Une énergie très noire qui se rapprochait, mais qui ne lui était pas hostile… Elle réussit au final à ouvrir ses yeux… Devant elle, rayonnant d’une aura très noir, Seito la protégeait…

Se : Kuraiko, tu as touché la seule personne qui ne fallait pas ! Quitte à ce que je décime les rangs d’Akuma…. Mais je laisserai personne, ni toi, ni quelqu’un d’autre lui faire du mal…

Seito reprit son apparence démoniaque, une armure noire avec des reflets violassé, une longue épée qui avait du vécu. L’armure ressemblait à une cuirasse de dragon. Une seule oscillation, et Kuraiko fut intégralement exterminée… Seitu, essaya de se calmer, et parvint à reprendre sa forme humaine, mais il était blessé et égratigné de part en part… Bara ne savait plus tellemebt où elle était… Son poignet la faisait atrocement souffrir… Elle se sentit cependant soulevé de terre et emmené à l’intérieur de l’hôpital… Les autres qui s’étaient tous transformés lorsqu’ils ont senti cette aura si noire, regardait le jeune homme dans un état lamentable, et Bara encore pire… Tous se précipitèrent vers eux, mais personne ne prenait garde aux blessures du jeune homme, tous sauf Hisho qui prépara une boule de feu… Et c’est à ce moment précis que le jeune homme, titubant un peu, s’approcha de Bara en train de se faire soigner par Hazuki et Kazuya, il se décida enfin à parler, une fois agenouillée près de la jeune fille.

Se : Je suis désolé…….. Je t’ai menti Bara… Sur tout ce que je suis, tout ce que j’ai accompli… Je suis un des généraux de votre ennemi, Akuma… Le premier d’une longue liste que je viens de raccourcir… Mon vrai nom est Seitu… Ma mission était de te retourner contre les autres, afin d’une part de récolter un maximum d’information sur vous, et de deux… de vous éliminer par l’intérieur… Mais…….. Il s’est passé quelque chose que même Akuma n’avait pas prévu…. Je... J’ai redécouvert ma propre humanité… Oui, j’ai été humain… Et les circonstances de ma mort, aussi trouble soit-elle…. Etaient déjà un des desseins d’Akuma… Et je me suis redécouvert un cœur… Et l’amour… Grâce à toi Bara…

Hisho se rapprochait, sa boule de feu grossissait… Kagome et les autres ne disaient rien, Ginga, souriait en coin, lui il savait… Seito se releva difficilement, fit quelques pas, et finit par s’écrouler et se rattraper à un pilier et se calant contre ce dernier, il regarda l’assistance et se prépara à encaisser l’attaque de Firey et finit par lâcher, à la limite de l’inconscience…

Set : Pensez ce que vous voulez…. J’aime Bara………. Mais si vous voulez vraiment…. M’éliminer, faites… le… Maintenant….

Bara qui avait fermé les yeux, laissa couler une larme le long de son visage avant de les rouvrir et regarder le plafond…. Il lui avait menti certes… Il était un des généraux de leur ennemi, certes…. Mais elle l’aimait…. Du plus profond d’elle…. D’une voix sanglotante elle dit :

Bar : Moi aussi je t’aime…. Seito… Pour moi…. Tu ne seras jamais ce monstre… Je te le promets… On trouvera un moyen de te rendre humain…

Kagome et Hazuki versèrent leur petite larme… Pour ma part je devais arrêter Hisho, il regrettait, ça se voyait, et ce n’était aucunement un piège. Seito s’écroula sur le côté, ne pouvant plus tenir d’avantage et Hisho en profita pour lancer son assaut :

His : Tu es fini !!! Suppôt du Mal Temporel, VAS EN ENFERS !!!!

Bara hurla un « NON ! » déchirant, Kagome et Hazuki n’eurent pas le temps de bouger, Kazuya fut aussi surpris que mon père. Ginga et moi on s’est regardé et comme un accord, nos deux attaques aquatiques, nous avons annihilé l’attaque de feu. Hisho nous regarda et Hazuki lui fonça dessus et lui mit une droite. Kazuya regarda la scène aussi surpris que moi, pensant que c’était une façon très originale de déclarer sa flamme. Hisho la regarda surprise, mais il admit qu’il en avait besoin… avec un large sourire…

Seito entre temps avait perdu connaissance… Pendant son sommeil, il sentit que quelque chose se produisait, qu’on le soignait, mais il se passait quelque chose de bien plus profond… Comme si c’était sa génétique qu’on modifiait…. Quand il ouvrit les yeux, son regard se posa sur le visage souriant de Bara qui était au-dessus de lui. Pour être sûr que ce n’était pas un rêve, il caressa son visage, et remarqua que son épaule était bandée. Avec l’aide de la jeune fille il put s’asseoir… Le petit groupe était dans la cafétéria, à discuter, boire du café, comme si de rien était…

Sei : Bara, que m’est-il arrivé ?

Bara le prit dans ses bras et dit : Tu es humain Seito… Les anges t’ont rendu humain, tu n’as plus rien à craindre…

Seito mit du temps avant de comprendre que les anges étaient Kazuya, Hisho et Ginga… Et qu’ils avaient utilisé leur magie pour le ramener en humain… Seito regarda ses mains, il n’y avait plus de griffes, plus une impression de noirceur dans son cœur, non juste un vide, et une chaleur constante dans sa poitrine… Il caressa le visage de son ange gardien et l’embrassa tendrement comme jamais auparavant…

Je me suis écartée du petit groupe, comme hypnotisée regardant le ciel… Je sortis et s’arrêtai devant la porte. Je tendis son bras vers le ciel comme pour attraper quelque chose et continuai de marcher. Elle fut stoppée par Kazuya qui la retint comme il le pouvait.

Kaz : Tsukl, qu’est-ce que tu as ? Arrêtes-toi ! C’est moi, Kazuya, Je t’en prie ! Dis-moi ce qu’il ne va pas !

Les autres sortirent en troupeau, Seito s’appuyant un peu sur Bara, ils regardaient la scène… Une fois que tout le monde était là, j’ai dit de manière presque robotique.

Tsu : L’artefact est réveillé… Le Médaillon du temps et de l’Espace… Il est là… Quelque part en ville… Akuma est déjà en route……. Il faut le trouver avant lui, ou le monde sombrera pour l’éternité…

Je suis tombée à la renverse, et Kazuya me rattrapa et me prit dans ses bras, le temps que je reprenne mes esprits… Il se retourna vers les autres et dit :

Kaz : Le combat approche beaucoup plus vite que je l’aurai imaginé… Ceux qui veulent renoncer, c’est maintenant…
Personne ne bouge, mais l’expression de surprise sur chacun des visages de l’assistance, oblige Kazuya à se retourner. Son visage se durcit, et il me regarda pour essayer de calmer la rage intérieure qui montait…

Kaz : KOSCHEI !!! Toi !!!

Toujours le même sourire énervant sur le visage, toujours la même mine supérieure, clope au bec mains dans les poches. L’homme du miroir était cette fois, bien réel…

Kos : Oui bien moi! Je suis là pour le combat final ! Et récupérer Chaos pour la rendre à son propriétaire !

Il me dévisagea du regard, me regardant fixement et tendit sa main vers moi… Je revenais peu à peu à moi et je l’ai regardé… J’étais surprise, mais c’était comme si au fond de moi je l’avais toujours su, qu’il reviendrait au dernier moment…. Il s’approcha de moi, toujours la main tendue vers moi…

Kos : Donnes-moi Aurora, maintenant !

Kazuya, me reposa au sol et me plaça derrière lui. Il serra les poings… Il lui en voulait de ne pas avoir sauvé Ariake, et de se pointer au dernier moment, alors qu’il était arrivé tant de choses !

Kaz : Comment oses-tu lui demander la pierre d’Ariake ! Tu n’as pas honte ?

Pegasus le regardait l’air assez contrarié, Kagome et Kazumori le fusillaient du regard et les autres faisaient à peu près la même tête. A la seconde ou le regard toisant de Koschei se posa amusé sur Kazuya, et qu’il allait démarrer pour lui en coller une, je l’ai retenu par la taille, il me regarda en me fusillant du regard sans le vouloir et je lui fis signe de ne pas intervenir… Je me suis avancée vers lui et je lui ai donné la pierre en disant.

Tsu : Koschei… Je ne sais pas où tu étais et je ne tiens pas à le savoir… Mais j’espère pour l’univers entier que tu sais ce que tu fais…

Les monstres-loups arrivèrent au moment où je revenais sur mes pas… Soudain il y eut une grosse explosion de lumière en plein centre-ville… La glace était toujours là, mais le soleil était réapparu… Mais juste à côté…. Hazuki fut la première à le voir, un immense vortex commençait à aspirer les plus hauts batiments de la ville… Pegasus s’avança et dit avec des yeux grands ouverts par l’horreur.

Peg : On arrivera trop tard…. Akuma a trouvé l’artefact…

Kazuya me serra un peu plus dans ses bras, et comme un accord nous nous sommes mis en route, en courant, les autres suivirent de très près… Le temps nous était compté avant que le monde humain soit entièrement aspiré… On pouvait entendre le rire satanique au loin d’Akuma qui semblait déjà savourer sa victoire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://time-keepers.forumgratuit.org
 
Chapitre 12 : Les Ténèbres à la Recherche de l’arme ultime ~ Le déploiement de l’armée du Bien.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Keepers : The Story :: LA FANFICTION DES TIME KEEPERS :: La Fanfiction - Les Chapitres :: Saison 1-
Sauter vers: