Time Keepers : The Story

Forum sur ma new fic
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 3: La Cinquième Pierre ~Le Feu Flamboyant, Volcano~

Aller en bas 
AuteurMessage
Tsukimi Hoshino
Admin
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 25/07/2011

MessageSujet: Chapitre 3: La Cinquième Pierre ~Le Feu Flamboyant, Volcano~   Mar 26 Juil - 12:39

CHAPITRE 3 : LA CINQUIEME PIERRE.

Cela faisait deux semaines que j’avais subi mon attaque inconnue… J’étais encore marquée par cette agression, et je n’avais plus le même sourire…Ariake, bien qu’ayant ses propres problèmes, faisaient tout ce qu’il pouvait pour m’extirper un ou deux sourire dans la journée…

Quant à Bara et Hazuki, leur enquête les avaient amenées au beau milieu du centre ville, se mélangeant aux fumées des voitures, et ainsi couvrant la trace de ce mystérieux sauveur. Elles aussi, tentaient comme ils peuvent de me faire sourire…

Mais cette attaque avait créé un rêve, que je faisais toutes les nuits…Des paysages, une planète rouge, des gens habillés de manière….non terriennes…Avec de larges chapeaux, le ciel avec trois soleils…Un jeune homme, dont je ne distingue pas le visage, me fait danser lors d’un grand bal…J’ai une robe digne des plus grands contes de fées. Je me sens bizarre, comme si j’étais inlassablement attiré par lui… Et je me réveille…Chaque jour, les détails se font de plus en plus précis, mais je ne vois toujours pas le visage du jeune homme, ni le but de ce rêve… Ariake me prenait dans ses bras lors de mes réveils et m’embrassait délicatement, puis je me rendormais.

Depuis maintenant une semaine, nous avons une nouvelle doyenne dans l’université… Elle s’appelle Kagome Katsuno. Mais on l’appelle le plus souvent Katsuno-sama.

C’est une femme gentille qui approche la quarantaine, mais qui aime qu’on l’écoute et qui n’a pas sa langue dans la poche, elle sait ce qu’elle veut, et assume sa personnalité hyperactive. Depuis quelques temps, Bara ressent une aura étrange émanant d’elle, elle alla donc en parler à Hazuki, Tsukimi et Ariake, lors d’un déjeuner.

Bara : Cette femme est bizarre, elle est arrivée de nulle part, du jour au lendemain elle devient la doyenne de l’université… Comme si cela ne suffisait pas, elle dégage une aura anormale depuis qu’elle est arrivée !

Ariake regarda Bara puis tour à tour Hazuki et Tsukimi avant de continuer les dires de Bara.

Ariake : j’ai fait quelques recherches clandestines sur elle…Originaire de Kyoto, pas de casier judiciaire elle a commencé en tant que directrice d’une école primaire et en trois ans, elle est entrée au ministère, mais elle a préféré le terrain à la paperasse…personnellement je la comprends, enfin passons…Jamais marié pas d’enfants et plus de famille…Ils sont morts dans le tremblement de terre de Kobe, alors qu’ils étaient en vacances pour leur 32e anniversaire de mariage…Concernant son aura…

Bara : en même temps d’être chaude et accueillante, elle n’en reste pas moins agressive et d’une grande puissance…

Hazuki : *inquiète* Tu crois qu’elle…pourrait être une ennemie ?

Bara : *regard menaçant et sérieux* Il faut se méfier d’elle…On ne sait pas qui elle est, ni d’où elle tire cette énergie…Tsukimi, tu en penses quoi ?

J’étais complètement ailleurs, mal à l’aise, tournant ma bague autour de mon doigt…Ariake posa sa main sur mon épaule, ce qui eut pour effet de me faire sursauter.

Tsukimi : Hein ? Quoi ?

Alors qu’Ariake s’apprêtait à me répéter la question, le carillon de la porte sonna. Hazuki pesta avec son « quoi encore ?!? » emblématique. Elle se leva et quand elle l’ouvrit la porte, tout le monde eut des yeux ronds…là devant eux, se tenait, Kagome Katsuno, la doyenne de l’université…

Kagome : Bonjour mesdemoiselles…monsieur…Je crois savoir que vous savez qui je suis…

Ariake : *complètement sur ses gardes* Comment les avez-vous trouvées ?

Kagome esquissa un sourire triomphant et dit.

Kagome : Je suis votre nouvelle voisine de gauche en face de votre appartement…Et je venais faire connaissance avec mes nouveaux voisins rien de plus !

Puis son regard s’échappa pour regarder la porte, elle était toujours un peu calcinée, elle esquissa une légère grimace avant de demander, sous les regards hyper-attentifs de Bara et d’Ariake.

Kagome : Vous avez eu un début d’incendie ici ?

Tsukimi : *qui sort enfin de ses pensées et d’une toute petite voix* Le pot des parapluies s’est enflammé à cause d’une cigarette mal éteinte…Rien de trop grave Katsuno-sama…

Son regard me transperça, il était perçant et bouillant comme la braise, j’ai esquissé un mouvement de recul, pour me retrouver dans les bras d’Ariake…Alors qu’il se préparait à la congédier, une voix masculine l’interpella.

? : Kagome-chan, où es-tu ? Le déjeuner va refroidir…

Et là, chose assez comique, la femme sûre d’elle, qui sait ce qu’elle veut, reléguée à l’adolescente rougissante devant son petit ami…Hazuki sourit suivie de près par les deux autres. Seul Ariake attendit de voir, sérieux, s’il avait vu juste. L’homme se montra, donnant raison au jeune homme. Il m’écarta doucement et dit avec un large sourire.

Ariake : Tu es toujours aussi discret à ce que je vois…

L’homme regarda par-dessus l’épaule de Kagome, qu’il avait enlacé, rougissante, et son regard s’éclaira avec un grand sourire.

? : Logan « Ariake » Nicholas Weathercale ! Ca faisait un bail !

Ariake : *s’avançant vers lui en souriant* Kazumori (défenseur de la paix) Yoshihirono (qui révèle la justice) ! Tu n’as pas changé d’un pouce, toujours avec de jolies femmes de caractère !

Kazumori : Eh ouais ! Et toi…j’ai appris…pour…la fusillade…Je…Je ne sais pas quoi te dire…

Ariake : *sourit tristement* Il n’y a rien à dire…J’ai fait l’idiot, je paie…

Kagome : *reprenant ses esprits et toussotant un peu pour qu’on l’écoute* Vous aurez tout le temps de discuter…Mais pas maintenant… J’ai faim !

Une fois que nos « nouveaux voisins » furent sortis, nous avons pu ricaner bêtement et terminer de manger…Hazuki et Bara repartirent en milieu d’après midi. Nous laissant tous les deux…On a regardé deux dvd : j’étais blottie contre Logan qui avait une couverture sur ses genoux. Nous avons voulu regarder un troisième dvd mais nous nous sommes endormis au début.

Je me suis réveillée à cause d’un vacarme devant la maison, j’aurai pu regarder par la fenêtre, mais non, je suis sortie, pour me retrouver face à un monstre proprement dit, un monstre qui était une femme fleur, je me suis reculée, mais j’étais coincée. J’ai fusillé la bébête du regard, et j’ai hurlé :

Tsukimi: Submarina, Give me Power!!!

Quelle ne fut pas ma surprise quand je vis que ma tenue avait changé, mes yeux et mes cheveux également. D’un bleu très sombre, mes cheveux étaient devenus argentés, et mes yeux étaient passés du rouge au bleu cyan éclatant. J’avais l’épée dans la main droite. Mes yeux se reportèrent sur le monstre qui me chargea, et voulut m’emprisonner avec du lierre… J’ai coupé les lianes en sautant au-dessus. Le problème fut qu’il y en avait deux, bestioles plantes, la première avait échoué, mais la seconde m’avait attrapée par le cou, resserrant les lianes pour m’étrangler. Il ne fallut pas longtemps pour que je m’effondre lâchant mon épée, suffoquant, les yeux fermés. Je sentis l’autre arrivé, et qui allait abattre une liane coupante sur moi…Quand soudain…

? : Volcano, Flame Bird Arrows !!!!

Les liens furent coupés pas des flèches incandescentes et on pouvait sentir le monstre derrière moi disparaître dans des hurlements stridents. Je tousse, et je me relève sur un ordre direct donné par une voix féminine, que j’ai reconnu tout de suite…

Tsukimi : Kagome-sama !

Elle apparut dans une tempête de flamme, toute de rouge vêtue et dit.

Kagome : au lieu de théoriser sur qui je suis, démolis le dernier, tout de suite !

J’ai acquiescé et j’ai repris mon épée, je me suis concentrée et j’ai attaqué :

Tsukimi: Submarina, Polar…. Burst Stream!!!!

Le monstre plante se fit d’abord geler avant de disparaître dans un rétrécissement du bloc de glace. A ce moment-là, j’ai su que notre équipe était au complet ! Ariake sortit en trombe de la maison, roulant aussi vite que possible dans ma direction. Inquiet il me demanda si j’allais j’ai acquiescé et j’ai montré du regard Kagome qui nous regardait avec un petit sourire satisfait.

Ariake : Comment pourrai-je vous remercier Katsuno-sama ?

Kagome : *signe négatif de la tête* Non…Pas la peine, je savais que Tsukimi était quelqu’un…à part…Maintenant j’ai la certitude qu’elle, vous, Hazuki et Bara, ont le même genre de pouvoir que moi…Mais attention Hoshino Tsukimi, Ne te méprends pas, ce n’est pas parce qu’on travaille ensemble pour sauver la Terre, que je te ferai des cadeaux à l’université !

J’ai souri et j’ai acquiescé, alors elle est repartie en nous saluant au même moment où Bara et Hazuki arrivèrent, elles aussi, ayant leur apparence un peu modifié. Kagome s’arrêta et se retourna.

Hazuki et Bara : Vous allez bien ?

Kagome : *revenant vers eux avec un grand sourire de nouveau victorieux* Ils vont bien ! On s’est bien amusé, mais ce n’est pas parce que qu’on est dans la même équipe que je vous ferai des cadeaux !

Bara n’était pas surprise pour sa part, elle s’y attendait, les pressentiments, elle en avait souvent et ils ne se trompaient jamais… Hazuki était quelque peu bouche bée…Mais elle se remit à sourire bien vite…

Quelques jours plus tard, je reçus un drôle d’email…Une enveloppe apparut sur mon écran, cette dernière explosa dans une fumée rose laissant apparaître un lapin de dessin animé, rose avec une salopette rouge et sautant partout !

Lapin : Message pour Tsukimi ! Message pour Tsukimi !

J’ouvris l’enveloppe qui était apparue…Les larmes me vinrent aux yeux presque immédiatement. Il s’agissait d’un email de mon père…Repartit aux USA pour son travail…Logan qui arrivait dans la pièce, resta à l’entrée m’écoutant lire le courriel à haute voix.

« Ma fille…Ma chère fille, tant de mois se sont écoulés depuis que nous nous sommes vus la dernière fois. Si tu savais comme tu me manques…Je suis désolée de ne pas t’avoir appelé pour ton anniversaire, mais le travail ne me laisse plus du tout de temps pour les affaires personnelles…
Ma fille…Je suis fière de toi, j’ai reçu tes résultats de tes derniers examens, je te félicite…

Tsukimi, je t’écris ce courrier afin de t’annoncer mon retour à Juuban-Tokyo la semaine prochaine…J’ai réussi…à fusionner avec une autre entreprise, me permettant d’installer le siège social de mon entreprise de jeux tout près de toi…Nous allons pouvoir enfin nous revoir…Enfin !

J’espère que tu vas bien…Et que Logan et tes amies prennent soin de toi… Nous nous verrons très bientôt…

Ton père
Pegasus J. Crawford »

A ce moment-là, j’ai su que ma vie allait changer…Ariake me prit dans ses bras et m’embrassa dans les cheveux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://time-keepers.forumgratuit.org
 
Chapitre 3: La Cinquième Pierre ~Le Feu Flamboyant, Volcano~
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Keepers : The Story :: LA FANFICTION DES TIME KEEPERS :: La Fanfiction - Les Chapitres :: Saison 1-
Sauter vers: