Time Keepers : The Story

Forum sur ma new fic
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 4: Le retour de l'Artefact Maudit ~Le retour du Père~

Aller en bas 
AuteurMessage
Tsukimi Hoshino
Admin
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 25/07/2011

MessageSujet: Chapitre 4: Le retour de l'Artefact Maudit ~Le retour du Père~   Mar 26 Juil - 12:40

CHAPITRE 4 : LE RETOUR DE L’ARTEFACT MAUDIT.

Le mardi de la semaine suivante, je suis allée chercher mon père à la gare. Il voulait prendre une de ses limousines, mais j’avais insisté pour aller le chercher. Je suis arrivée pile à l’heure devant le point de rendez-vous. Il se tenait là, debout comme un piquet, entre deux de ses hommes de garde, dans son complet noir avec un pull rouge en dessous. Il avait toujours les cheveux aussi longs, argentés, et un œil visible, marron-vert. Son second œil était caché par une grosse mèche de cheveux. Je me suis garée et je suis sortie de la voiture. Il n’avait pas l’air de m’avoir vu arriver, je fis un grand signe de la main et d’un coup, il passa d’un regard terne, sans expression, d’un regard illuminé par la joie…J’ai couru vers lui, et une fois dans ses bras, nous avons failli tomber tous les deux, je l’ai senti me serrer fort contre lui…

Pegasus : Tsukimi…Ma chère fille…Nous sommes enfin réunis…

Tsuki : Papa….Tu m’as tellement manqué…

J’avais beau avoir 23 ans, quand je retrouvais mon père j’agissais comme une gamine qui en avait quasiment la moitié…Je l’ai regardé avec un bonheur palpable, mais mon air ravi, se transforma bien vite en air désolé…

Tsuki : Pegasus….Tu n’as pas dormi depuis combien de jours ?

Le jeune homme me regarda en souriant. Il ferma les yeux avant de me dire

P : Tsukimi…Plus longtemps que tu nous pourrais l’imaginer…

Il rouvrit ses yeux, puis silencieusement, je l’ai ramené à notre maison. Un vaste manoir au bord d’un lac, avec un grand terrain. Pour moi aussi, cela faisait très longtemps que je n’étais pas revenue, mais la maison était très bien entretenue, c’est comme si nous l’avions jamais quitté…Nous sommes descendus de la voiture, et un des domestiques amena les bagages à l’intérieur. Nous nous sommes regardés et j’ai dit en rigolant.

Tsuki : Ca doit te changer des limousines ma voiture !

Pegasus ricana en acquiesçant…Quand soudain le bipper que Bara m’avait donné retentit. « Ce bipper nous permettra de nous contacter quand l’une de nous aura des ennuis… » Je l’ai sorti, elles étaient en route…Pourquoi ? Je n’ai pas eu à attendre longtemps quand un monstre apparut derrière mon père.

Tsuki : PAPAAA ! POUSSES-TOI !!!

Mais trop tard, l’attaque avait déjà été lancée et je n’avais plus le temps d’intervenir…J’entendis une sorte de ricanement venant de ce dernier, et l’emplacement de son œil gauche se mit à briller.

Pegasus : Ne t’inquiètes pas ma Princesse…Ca fait un moment qu’il me suit, je savais qu’il attaquerait très bientôt…Je l’attendais…

A la fin de sa phrase, son œil gauche brilla de milles feux dorés, le monstre fut entouré de fumées noirâtres avant de disparaître… L’œil gauche arrêta de briller, et mon père vint vers moi en souriant…

Tsuki : Est-ce que ça va…Papa ?

Il souriait, mais c’était comme s’il m’entendait pas. Il s’est arrêté avant de s’effondrer. Je l’ai rattrapé et je l’ai serré dans mes bras…J’étais plus que très inquiète.

Tsuki : Pegasus, allez reviens, réveilles toi !

Il était assez agité mais il ouvrit les yeux, en souriant légèrement.

Pegasus : Ca va aller…Ce…n’est rien…de grave…Je … suis… si heureux de te revoir…ma princesse…

Il referma ses yeux avant de tomber dans un sommeil lourd et agité…

Quand il se réveilla, il était dans une chambre, la mienne dans l’appartement de Logan. Nous l’avions ramené ici pour pouvoir veiller sur lui. J’avais ma main posée sur son front, ayant maîtrisé au préalable le pouvoir de refroidir la température de quelqu’un de manière lente, mais efficace…Son œil gauche était dégagé, laissant apparaître une sorte d’œil en or, dessiné comme les yeux maudits dans la mythologie égyptienne : L’artefact Maudit…Voilà comment mon père l’appelait…J’ai caressé son visage de l’autre main, et j’ai dit.

Tsukimi : Bonsoir papa…Tout va bien, on est chez Logan….Comment tu te sens ?

Il sourit et leva faiblement son bras pour me caresser les cheveux, il me fit un signe positif de la tête qui voulait dire « on survie… » Comme toujours…

Tsukimi : Reposes-toi…Tu es en sécurité ici…Je suis dans l’autre pièce, je vais vite revenir…

Alors que je m’apprêtais à partir il me retient par la main…Je me suis retournée et j’ai entendu résonner dans ma tête un « merci beaucoup ma princesse » faible…J’ai souri et j’ai acquiescé de la tête avant de sortir de la pièce. Celui qui m’accueillit en premier fut Koshei.

Koshei : C’est quoi le problème avec ton père ? C’est quoi cette œil ?

Je lui ai dit gentiment que s’il voulait le savoir, il n’avait qu’à venir dans le salon. Une fois arrivée là-bas, tout le monde était là, et ils me posèrent la même question de Koshei du regard…

Tsukimi : Ma mère…est morte d’une maladie incurable alors que j’avais huit ans…Jusqu’à mes 16 ans, c’est mon père qui s’est occupé de moi…Il a aimé…terriblement ma mère, elle l’avait poussé à peindre…A sa disparition, il devint un personnage amer, et il a cherché autour du monde, un moyen d’apaiser son chagrin. Ce long périple nous a mené jusqu’en Egypte…

Je pris un temps pour me reprendre, car je sentais les larmes monter… Ariake s’en est aperçu et il a changé de place pour se mettre à côté de moi et me prendre la main. Je l’ai regardé, il m’incitait à continuer, me faisant comprendre que je n’étais pas toute seule.

Tsukimi : il a rencontré un Egyptien qui lui posé une espèce d’énigme, ce qui poussa mon père à le suivre jusqu’à dans un temple enseveli…Moi j’étais restée à l’hôtel avec Croket, son majordome, et je dormais… Au moment même où mon père dû passer l’épreuve pour pouvoir sortir de cette espèce de cave, je me suis réveillée, et après avoir murmuré « papa » je me suis mise à pleurer…A partir de là, mon père a développé une faculté de communiquer et de lire les pensées, et d’utiliser les pouvoirs des ténèbres antiques…

Pendant mon récit, j’avais resserré ma main sur celle d’Ariake, j’avais mal, je l’ai lâché sans prévenir, et je suis sortie de la pièce en larmes…Ariake a soupiré en me laissant partir et s’est retourné vers Koshei puis les filles.

Ariake : C’est notre homme ? Enfin je veux dire, notre ennemi ou allié ?

Koshei : *soupir …Gros soupir* Non ce n’est pas lui…Et j’ai jamais entendu parler de cet œil antique…

Kagome : Quoiqu’il en soit avec lui…Notre ennemi lui en veut à mort…On va devoir le protéger…

Bara : Le protéger lui…Et Tsukimi…

Ariake : *lève soudainement la tête et ses yeux brillent d’inquiétude* Tsukimi…

Hazuki : *pose une main rassurante sur son épaule* Relax…On est là, on veille sur elle…

Ariake acquiesça timidement, avant de regarder vers la direction de mon départ précipité…

J’étais dans le couloir, me dirigeant vers ma chambre. Pegasus avait du sentir que j’avais du mal…Et j’entendis sa voix dans ma tête. « Que se passe t-il ma princesse ? » Evidemment ne maîtrisant pas encore les réponses télépathiques, je me suis reprise malgré sa question dans mon esprit, me donnant la bonne vieille migraine ! Je suis rentrée dans la chambre, et j’ai dit les yeux larmoyants.

Tsukimi : J’ai dû leur raconter l’histoire…Ton histoire…

Comme un murmure, il me répondit directement cette fois-ci.

Pegasus : Tsuki….Il est normal que tes amis s’interrogent sur l’artefact maudit…Tu as bien fait…

Tsukimi : *éclate en sanglots et fonce dans ses bras* Mau…vais Souvenirs…J’ai bien failli te perdre… à Jamais…

Il était rentré porter par deux de ses hommes, sans rien me dire, ils l’ont allongé sur le lit…Il avait l’œil gauche en sang… Et il avait de la fièvre, beaucoup de fièvre. Il a refusé l’hôpital…Je crois que c’était la première fois que j’avais réussi à utiliser ce don qui dormait en moi…En quelques heures, la fièvre avait baissé, et son œil bandé avait arrêté de saigner…Mais cette nuit-là…Il était passé très près de la mort…

Mon père caressait mes cheveux doucement, affectueusement, me consolant comme il l’avait toujours fait…Il avait enfin le sourire, et il avait l’air moins fatigué que lorsque j’étais partie le chercher à la gare… Quelqu’un frappa à la porte, et elle s’ouvrit, laissant apparaître Ariake dans son fauteuil, l’air désolé.

Ariake : Bonsoir, Pegasus…

Je me suis lentement redressée et je me suis relevée, restant à côté du jeune homme, mais adressant un de mes plus petits sourires à Logan. Pegasus, lui fit signe de s’approcher avec un sacré sourire par contre…

Pegasus : Alors, c’est toi…mon futur…gendre ?

Ariake : *toussote et rougit* hein… Qui…Moi ? Euuuh…

Il me regarde me demandant de l’aide mais je suis dans le même état que lui, rouge, regardant mes pieds… J’étais très embarrassée, mais il est vrai que je rêvais de faire ma vie avec Ariake…Et vu comment Pegasus m’a regardé, il avait lu mes pensées en même temps que moi j’y avais pensé…Je me sentais encore plus mal à l’aise. Voulant se redresser, j’ai aidé ce dernier à s’asseoir dans le lit et il sortit cinq cartes différentes… Ariake siffla et les quatre autres apparurent à la porte, j’ai fusillé Logan du regard. Les cartes brillèrent en même temps que nos pierres…

Pegasus : Il y a plus de onze ans…L’homme qui m’a fait passer « l’épreuve » m’a également donné ces cinq cartes…Des monstres-loups, dotés de pouvoir se rapportant aux cinq éléments… Tsukimi Hoshino-Crawford, ma fille…Tu possèderas Loukass, le monstre-loup de la glace…Ariake Logan Weathercale…mon « futur gendre » *grand sourire moqueur* tu possèderas Tiger, le monstre-loup gris. Bara Itoeno, tu possèderas Sari, le monstre-loup des forêts….

Il commençait à fatiguer, mais il devait continuer, c’était sa mission… La mission que cet égyptien lui avait donnée…Il toussa violemment lâchant soudainement les trois cartes restantes…

Tsukimi : Papa…Arrêtes, on reprendra plus tard…

Pegasus : Non…non…ca va aller Tsukimi…je dois finir…Hazuki…Kioino…Tu possèderas Bolt, le monstre-loup de la foudre…Et Kagome….Katsuno…elle s’appelle…Pyro….Le monstre-louve des flammes…Tous les cinq…Vous…êtes prêts….

Je sentis le lien télépathique s’affaiblir, ce n’était pas du tout bon…Je pris sa main, et je l’ai serré contre moi…Il était en train de rechuter dans le néant…

Tsukimi : Pegasus ! Accroches toi !!! Ne…Ne nous laisses pas…ne me laisses pas !

Pegasus : *s’appuyant sur moi me regardant faiblement, les yeux sans expressions* Ma princesse…Je ne compte pas quitter ce monde…je t’aime…tellement…ma…petite…princesse…

Puis le néant complet, plus un bruit, juste un semblant de respiration calme et régulière…J’ai caressé sa joue et Hazuki prit son pouls.

Hazuki : T’inquiètes pas pour lui Tsuki…Il est juste profondément endormi…Apparemment son artefact est assez gourmand en énergie vitale…

J’ai regardé ma jeune amie, qui savait de quoi elle parlait, vu qu’elle faisait des études de médecine, s’il y avait eu un quelconque danger, elle s’en serait aperçue…Je l’ai donc délicatement reposé dans le lit, lui remettant la couette, et le laissant dormir…j’avais la ferme intention, comme toutes les autres, de faire connaissance avec nos nouveaux compagnons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://time-keepers.forumgratuit.org
 
Chapitre 4: Le retour de l'Artefact Maudit ~Le retour du Père~
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 'La Magie est de retour' 100% FUNK Français (Février 2008)
» Retour de chez RF Charles
» Saké (Zakariens) - REPORTAGE "Je suis de Retour"
» JOHNNY HALLYDAY: le retour a Los Angeles
» Retour au vinyl

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Keepers : The Story :: LA FANFICTION DES TIME KEEPERS :: La Fanfiction - Les Chapitres :: Saison 1-
Sauter vers: